(B) © Danny Willems - Visuel Antoine+Manuel
danse
en famille
avec vos ados
Parcours "Tous en salle"
Parcours "Des spectacles pour vibrer"
(B)
Rosalba Torres Guerrero
et Koen Augustijnen
Siamese Cie

Trois boxeurs dont deux double-champions de boxe thaïe et de boxe anglaise partagent le plateau avec sept danseuses et danseurs professionnels, familiers de lutte. Un mélange imaginé par Rosalba Torres  Guerrero et Koen Augustijnen, toujours à la recherche de rencontres déroutantes et fertiles qui produisent des rituels chorégraphiques riches et surprenants. Est-ce une salle d’entraînement comme on l’imagine, avec les sacs de frappe et les cordes à sauter ou un ring de combat ? Au gré de répétitions, de préparations, de séquences d’affrontements qui se succèdent, mêlant les corps des danseurs et des boxeurs qui ne se différencient plus, la scène est tout cela à la fois. Car l’art de la boxe, le Noble Art, est fait d’esquives, d’évitements, de corps-à-corps nécessitant une grande souplesse et une virtuosité du mouvement, dont on perçoit très vite qu’elles sont proches de ce qui fait l’art du danseur, et qu’elles nécessitent la même ascèse, la même régularité dans l’effort. La boxe devient danse, la danse devient combat et les alphabets gestuels se conjuguent dans une partition rythmée par les souffles haletants des interprètes ou par les musiques qui accompagnent les duos qui se forment. Quand les corps s’étreignent et que l’animalité du duel devient une sorte de parade amoureuse, on oublie alors les défis et les combats pour percevoir la grande humanité de ces individus tout à la fois fragiles et puissants, vulnérables et persévérants.

Vidéos
La presse en parle

(B) comme « boxe », mais aussi comme « Belgique » : La Siamese Cie d’Augustijnen et Torres Guerrero crée et traverse des ponts artistiques entre la Flandre et la Wallonie, si bien que les groupes de danseurs et de boxeurs forment une sorte de métaphore du pays et son vivre-ensemble, entre deux cultures qui se regardent en chiens de faïence,  souvent prêtes à en découdre. Augustijnen et Torres Guerrero signent un spectacle passionnant et hors normes pour dire qu’on peut danser ensemble, même avec des gants de boxe.
— Thomas Hahn, Danser Canal Historique

Portait Artistes Associes
Artiste associé
Rosalba Torres Guerrero & Koen Augustijnen
En savoir plus
Lieu
Maison de la culture
Salle Jean-Cocteau
Horaires
vendredi 15 mars à 20:30
samedi 16 mars à 17:00
Durée
1 heure 15
Distribution

Concept et chorégraphie
Koen Augustijnen & Rosalba Torres Guerrero
Siamese Cie
En collaboration avec les danseurs-boxeurs
Tayeb Benamara, Yipoon Chiem, Sinan Durmaz, Karim Kalonji, Samuel Koussedoh, Alka Matewa, Giulia Piana, Sophia Rodriguez, Mohammed Smahneh, Arturo Franc Vargas
Textes
Sophia Rodrigez
Karim Kalonji
Dramaturgie
Dirk Verstockt,
Composition-Sound Design
Sam Serruys
Accordéon
Philippe Thuriot
Chants
Yipoon Chiem
Mohammed Smahneh
Vidéo
Lucas Racasse
Assisté de
Laurane Perche-Mdb Prod
Caméra sous-marin
Bernard Vervoort,
Scénographie
Jean Bernard Koeman
Fabrication d’accessoires
Sara Júdice De Menezes
Création lumière et régie générale
Michel Delvigne
Costumes
Nicole Petit
Coach de boxe
Giorgi Shakhsuvarian

Dès 12 ans
Création 2018
Coproduction la Comédie de Clermont-Ferrand

+ Production - Coproduction

Producteur exécutif : Gloed asbl
Coproduction : Charleroi Danse, Théâtre de la Ville de Luxembourg, Théâtre La Villette Paris, La Comédie de Clermont-Ferrand – scène nationale, La Rose des Vents Villeneuve d’Ascq, Le Manège Maubeuge, Victoria Deluxe Gand, Torino Danza, Kunstencentrum Vooruit Gand, De Grote Post Ostende, A.M. Qattan Foundation, Action Zoo Humain Gand.