25 Franchir La Nuit Annulation
danse
en famille
avec vos ados
Parcours Tous en salle
Parcours Émotion
Franchir la nuit
Rachid Ouramdane
Mehdi Meddaci
Pièce pour 5 interprètes et une foule d’enfants

Chers Spectateurs,
La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale et le CCN2 – CCN de Grenoble sont au regret de vous annoncer l’annulation de la représentation de Franchir la nuit de Rachid Ouramdane le 28 mars 2019, pour des raisons indépendantes de notre volonté, liées à la production qui a révélé des difficultés administratives qui font aujourd’hui obstacle à ce que certains jeunes amateurs, indispensables au spectacle, montent sur scène.

Nous sommes sincèrement désolés pour ce désagrément. Nous vous invitons à prendre contact avec l’équipe de billetterie avant le 9 avril 2019 pour :
– demander le remboursement de vos places sur présentation des billets
– ou reporter vos places sur un autre spectacle de la saison, dans la limite des places disponibles
Pour chacune de ces solutions, nous vous demandons de bien vouloir nous restituer les billets concernés (dépôt dans la boîte aux lettres de la Comédie, envoi par la poste, remise en billetterie en journée ou les soirs de spectacle).
Nous vous remercions sincèrement de votre compréhension.
Au plaisir de vous retrouver dans les salles de spectacle.

L’équipe de la Comédie.

+ Lire la suite

Le chorégraphe Rachid Ouramdane fait partie de ces artistes qui, sans relâche, sont à l’écoute du monde qui les entoure pour imaginer des spectacles répondant aux interrogations du temps présent. Il ne pouvait donc que s’ouvrir plus encore, après plusieurs spectacles consacrés à l’exil, à ce qui est devenu le quotidien des plus démunis d’entre eux, les enfants. Il a écouté ceux qui acceptaient de parler, afin de transmettre un écho de leurs voix sur la scène, habitée par cinq interprètes, dont une chanteuse et une foule d’enfants. Avec elle, les paysages, l’eau, les chants, composent les quatre points cardinaux de cette nouvelle création au cœur de multiples interrogations. Que gardent-ils, ces enfants, des paysages perdus ? Quel souvenir ont-ils des chants qui les ont bercés ? Qu’espèrent-ils de ces territoires inconnus et bien trop souvent hostiles dans lesquels ils arrivent ? Quel imaginaire sont-ils en train de construire après ce déracinement imposé ou choisi ? Comment luttent-ils pour se construire un ailleurs sans perdre leurs origines ? Autant de questions que pose Rachid Ouramdane, poursuivant ce fil rouge de l’exil qui lui est cher en réunissant sur le plateau des écoliers de Clermont-Ferrand et de jeunes migrants. Sur un parterre d’eau, des chants d’Afrique, d’Orient et d’Europe témoignent de cette traversée sur les eaux méditerranéennes, « possible sésame pour ceux qui les franchissent ».

Lieu
Maison de la culture
Salle Jean-Cocteau
Horaires
jeudi 28 mars à 20:30
Durée
Non annoncée
Distribution

Conception et chorégraphie
Rachid Ouramdane
En collaboration avec le vidéaste
Mehdi Meddaci
Assistante à la chorégraphie
Agalie Vandamme
Musique
Deborah Mennie-Bisson
Décors
Sylvain Giraudeau
Lumière
Stéphane Graillot
Son
Laurent Lechenault
Costumes
Sigolène Petey
Ateliers d’écriture
Fanny Vuaillat
Avec
Annie Hanauer, Deborah Lennie-Bisson, Ruben Sanchez, Leandro Villavicencio, Aure Wachter et une foule d’enfants

Création 2018

+ Production - Coproduction

Production : CCN2- Centre chorégraphique national de Grenoble – Direction Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès, de la Spedidam et de la Drac Auvergne-Rhône-Alpes/Ministère de la culture et de la communication
Coproduction : Bonlieu Scène nationale Annecy, Biennale de la Danse de Lyon, Théâtre de la Ville – Paris, Chaillot – Théâtre national de la Danse, Théâtre national de Bretagne – Rennes, Julidans – Amsterdam, Festival Bolzano Danza / Tanz Bozen
Le CCN2 est financé par la Drac Auvergne-Rhône-Alpes/Ministère de la culture et de la communication, Grenoble-Alpes Métropole, le Département de l’Isère, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et soutenu par l’Institut français pour les tournées internationales.
Crédit photographique : Patrick Imbert

+ Ressource pédagogique

Entretien avec Rachid Ouramdane
© Biennale de Lyon Danse