05 Hard To Be Soft
danse
biennale de la danse
Hard to Be Soft – A Belfast Prayer
Oona Doherty

Née à Londres, Oona Doherty a grandi à Belfast, capitale de l’Irlande du Nord. Une ville traversée par le chômage et la dépression, laissant une partie de sa jeunesse à la dérive, cantonnée dans les quartiers pauvres, comme dans toutes les grandes villes d’Europe. Dans la rudesse d’une culture imprégnée par la religion, difficile de déroger aux normes sociales, d’être tendre tant les mots manquent. Pour exprimer la force explosive d’une population acculée, Oona Doherty s’est plongée de longs mois dans la réalité de sa ville de cœur, enregistrant des voix, s’appropriant des gestes, exprimant avant tout « la dureté d’être doux ». Danseuse aux performances spectaculaires, elle a créé sa Prière pour Belfast en quatre parties, avec le Dj et compositeur David Holmes (Ocean’s Eleven, Hunger) pour la bande-son, lui-même né et ayant grandi à Belfast. Dans son solo qui ouvre la pièce, tandis que les voix d’habitants de Belfast se mêlent à une partition de musique sacrée, elle s’approprie la gestuelle macho des jeunes hommes, passant de la douceur à la violence la plus extrême avec une fluidité de gestes saisissante. Totalement habitée, dans une honnêteté scrupuleuse, elle partage sans trahir « tout ce que Belfast compte de gouaille, de colère, d’épuisement et de désir ». Du haka donné par le groupe de jeunes danseuses hip-hop qui suit, jusqu’au duo d’hommes ou à son solo final, la danse d’Oona Doherty, puissante et âpre, est un bouleversement.

Vidéos
La presse en parle

Tout l’art chorégraphique d’Oona Doherty consiste à puiser dans la réalité sociale et intime de ses compatriotes, comme dans ses stéréotypes de genre et de classe. En la transposant sur scène, avec une énergie, une intensité, et un sens de l’image rare, sur une bande sonore qui mêle bruits de la ville, conversations et musique, elle affirme la capacité de la danse à s’emparer du réel.
— Sortir Télérama

Lieu
Le Caméléon
Pont-du-Château
Horaires
jeudi 27 septembre à 20:30
vendredi 28 septembre à 20:30
Durée
50 min
Distribution

Chorégraphie
Oona Doherty
Musique
David Holmes
Lumières et scénographie
Ciaran Bagnall
Cocréation lumières
Sarah Gordon
Costumes
Oona Doherty
Photographie et film
Luca Truffarelli
Projection
Jack Phelan
Directeur de production
Siobhan Barbour
Avec
Oona Doherty, John Scott, Sam Finnegan (et unedizaine de danseurs amateurs)

Création 2018 Biennale de la Danse
En partenariat avec la Ville de Pont-du-Château – Le Caméléon

+ Production - Coproduction

Production : Prime Cut Productions
Coproduction : Belfast International Arts Festival, Dublin Dance Festival / Avec le soutien de : La Briqueterie, CDCN du Val-de-Marne, The Arts Council of Northern Ireland’s Support for the Individual Artist Major Award, The British Council.

+ Autour du spectacle

Soirée cinéma
lundi 24 septembre 2018 à 20:00
Carte blanche à Oona Doherty
suivie d’un temps d’échange
Cinéma Les Ambiances

Rencontre avec Oona Doherty
Jeudi 27 septembre 2018
à l’issue du spectacle
bus pour les deux représentations

+ Départ en bus

Bus gratuit (départ des Salins) les 27 et 28 septembre pour les spectateurs munis d’un billet de spectacle pour la Biennale, sur réservation à partir du 4 septembre. Renseignement : 0473.170.180

+ Ressources pédagogique

Oona Doherty’s – HARD TO BE SOFT
©Dublin Dance Festival