To Da Bone © Tom de Peyret - Visuel Antoine+Manuel
danse
TO DA BONE
(LA)HORDE

Chorégraphes de l’ère digitale, les trois membres pas encore trentenaires du collectif français (LA)HORDE se positionnent en tant qu’artistes « post-internet », traversés par des flux tendus d’images et d’informations du monde entier. La pièce s’inspire du jumpstyle, une danse apparue à la fin des années 90 dans le milieu techno du nord de l’Europe, avant de connaître un très fort engouement sur internet et les réseaux sociaux. D’abord seuls dans leur chambre, les danseurs amateurs postent des vidéos mettant en scène leurs performances pour partager leur passion avec leur communauté, avant d’atteindre parfois l’espace public. Se crée alors un mouvement générationnel qui se répand sur toute la planète, avec ses codes, ses improvisations, ses échanges et ses battles. Lorsque le collectif décide de réunir onze jumpers venus de France, Québec, Hongrie, Allemagne, Pologne et Ukraine, qui pratiquaient leur danse en solo et ne se connaissaient que virtuellement, c’est tout autant pour inventer une chorégraphie collective que pour parler d’une certaine révolte intime de la jeunesse. Explosive, intense, extrêmement physique, chaque séquence, rageuse et lumineuse, nécessite la rigueur et la concentration des arts martiaux et un engagement total pendant un court laps de temps, laissant son interprète épuisé mais apaisé, comme si sa révolte initiale avait trouvé un moyen de s’exprimer. Une danse comme un uppercut.

Vidéos
La presse en parle

Fulgurance et précision. Rapidité et fluidité. Tourbillons aériens et chocs sonores des bonds sur le sol. Une énergie brute couplée à un vocabulaire gestuel bluffant par sa diversité stylistique et sa technicité.
— Fabienne Arvers, Les Inrockuptibles

Rencontre-Conférence
En savoir plus
Lieu
La Cour des Trois Coquins, scène vivante
Horaires
mardi 25 septembre à 20:30
mercredi 26 septembre à 20:30
jeudi 27 septembre à 20:30
Durée
1 heure
Distribution

Conception et mise en scène
(La)Horde
Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel
Composition sonore
Aamourocean
Conception Lumière
Patrick Riou
Régie générale et assistante lumière
Claire Dereeper
Costumes
Lily Sato
Regard extérieur
Jean-Christophe Lanquetin
Avec
Valentin Basset Aka Bassardo (France), Camille Dubé Bouchard Aka Dubz (Quebec), László Holoda Aka Leslee (Hongrie), Thomas Hongre Aka Topa (France), Kevin Martinelli Aka Mrcovin (France), Viktor Pershko Aka Belir (Ukraine), Nick Reisinger Aka Neon (Allemagne), Edgar Scassa Aka Edx (France), Andrii Shkapoid Aka Shkap (Ukraine), Damian Kamil Szczegielniak Aka Leito (Pologne), Michal Adam Zybura Aka Zyto (Pologne)

+ Production - Coproduction

Production : (LA)HORDE / Chargée de production et diffusion : Clémence Sormani
Coproduction : Charleroi danse, Théâtre de la Ville de Paris, MAC – Maison des arts de Créteil, le mane ge – SN de Reims, Teatro Municipal do Porto, POLE- SUD – CDC Strasbourg, La Gaîté Lyrique, Fondation BNP Paribas, DICRéAM – Dispositif pour la création artistique multimédia et numérique, Spedidam, Institut français – Convention Ville de Paris / Soutien : Mairie de Paris, SACD – Société des auteurs et compositeurs  dramatiques, Cité internationale des Arts, Liberté Living-Lab, CCN2 – CCN de Grenoble, DGCA – Direction générale de la création artistique / Résidences : Charleroi danse, MAC – Maison des arts de Créteil, Teatro Municipal do Porto, le mane ge – SN de Reims, CCN2 – CCN de Grenoble / Remerciements : Bénédicte Alliot, Tristan Barani, Claire Berger-Vachon, Lucie Boissinot, Patrice Bonnaffé, Yoann Bourgeois, Laure Boyer, Lauren Boyer, Annie Bozzini, Agnes Bretel, groupe CCC, Marjorie Carre, Patricia Caule, Dimitri Chamblas, Isabelle Chesneau, Eli Commins,  Garance Coquart, Jordan Constantin, Amélie Couillaud, Jordan Decorte, Nathalie Découdu, Nicolas Delomez, Béatrice Daupagne, Marc Dondey, Victoire Dubois, Martin Faucher, Maxime Fleuriot, Lorenzo Albano Fontanot, Salvador Garcia, Louis Gazet, Jean-Jacques Goron, Tiago Guedes, Hugo Hermanvillier, Dominique Hervieu, Sabine et Richard Keslassy, Louis Kiock, Jérôme Lecardeur, Marie Leschner, Héloïse Lesimple, Bruno Lobé, Patryk Brożyński Lukier, Vincent Macaigne, Edouard Mailaender, Gaëlle Massicot Bitty, Jelle Meulendijks, José Montalvo, Natacha Nezri, Kanamé Onoyama, Rachid Ouramdane, Christine Paly, Justine Parisien, Tom de Peyret, Christophe Potet, Jérôme Richez, Céline Signoret, Joelle Smadja, Claire Verlet, Marylène Vicari, Laurent Vinauger… / À Pierre Mercier.

+ Autour du spectacle

Rencontre-conférence
Lundi 24 septembre 2018 à 18:00
Sur les danses post-internet avec la(horde)
Le Fotomat’, en partenariat avec Boom’structur et la médiathèque de Jaude

Atelier jumpstyle
mercredi 26 septembre 2018 à 15:00
Parvis de la médiathèque de Jaude
Inscriptions obligatoires à partir du 4 septembre

Projection du documentaire
TO DA BONE tous les soirs à l’issue du spectacle
Cour des Trois Coquins, scène vivante