la mégère apprivoisée

Théâtre

création


william shakespeare
mélanie leray


Que Mélanie Leray mette en scène La Mégère apprivoisée de Shakespeare excite la curiosité. D’abord parce qu’on se rappelle son adaptation incisive des Contractions de l’anglais Mike Bartlett, présentée à la Comédie en 2012. Ensuite, parce que La Mégère est rarement montrée au théâtre et plus rarement encore mise en scène par une femme. Écrite en 1594, cette comédie est l’une des premières pièces de Shakespeare, dont on a célébré en 2014 le 450e anniversaire. Souverainement célibataire, Elisabeth 1re gouverne alors l’Angleterre d’une main de fer depuis 1558. Le rappeler peut éclairer le contexte. Ce que nous montre Shakespeare derrière une construction en trompe-l’œil ? D’un côté, Catherine, une femme supposée non « mariable » en raison de son mauvais caractère, de l’autre, Petruccio, un gentilhomme supposé n’être intéressé que par un mariage d’argent. Voilà pour les apparences. Premier regard, premiers accrocs. La rencontre est explosive. De cette bataille entre sexes, l’issue est incertaine, tant l’attraction entre les deux êtres est strictement égale. Le désir, une fois encore, conduit le jeu. De la carpe et du lapin, qui domine l’autre ? Beaucoup plus tard, le cinéma hollywoodien inventera un genre à part entière pour mettre en jeu le même théâtre des passions, les Screwball Comedies, soit pour l’essentiel, des comédies de mœurs exacerbant l’antagonisme sexuel. Dompter, être dompté ou se parler ? Contre quoi échanger notre animalité ? Dans ce chassé-croisé aux accents puissamment égalitaires, Philippe Torreton est Petruccio, Lætitia Dosch, Catherine.


traduction Delphine Lemonnier-Texier
adaptation et mise en scène Mélanie Leray
avec (distribution modifiée)
Ludmilla Dabo, Lætitia Dosch, David Jeanne-Comello, Clara Ponsot, Yuval Rozman, Jean-Benoît Ugeux, Vincent Winterhalter, Jean-François Wolff
scénographie David Bersanetti
lumières Christian Dubet
vidéo Cyrille Leclercq et David Bersanetti
costumes Laure Maheo
son Jérôme Leray
dramaturgie Delphine Lemonnier-Texier
assistants à la mise en scène Magalie Caillet-Gajan, Vincent Voisin



Complet

mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 janvier à 20:30
maison de la culture salle Jean-Cocteau
durée 2 heures 15 environ



Facebook
Twitter