Un jour

Théâtre

création


massimo furlan
et claire de ribaupierre


Un jour commence au Festival d’Avignon en 2010, avec une rencontre entre Jane Birkin et l’artiste performeur Massimo Furlan. Celui-ci présente 1973, dans laquelle il « rejoue » la finale du concours Eurovision de la chanson de l’année éponyme. Jane Birkin est dans la salle. Elle aime le spectacle. Elle le voit plusieurs fois. Un peu plus tard, les deux artistes se retrouvent à Paris. Ils passent une semaine ensemble. Très vite, ils convoquent à leurs côtés leurs fantômes respectifs, les pensées, les objets ou les images qui les en rapprochent, les morts, la mort, la séparation, le deuil… Plus tard, se joignent à eux, comme très souvent dans la démarche de Massimo Furlan, des penseurs, philosophes et anthropologues. Quelque chose se dessine. Un spectacle, un vrai, à cheval sur le théâtre documentaire et le théâtre d’images, combinant la performance et l’expertise, où viendraient se rencontrer et se confondre les présences et les absences, le burlesque et le macabre, le visible et l’invisible. La mort a tant à dire. Nous avons tant à lui dire. Aujourd’hui sur le plateau, sans Jane Birkin mais pour elle, six personnages, des comédiens, dont Massimo Furlan. Ils sont vivants ou morts, partis ou revenus. La peur n’est pas ce qui les occupe. Un flux d’images les enveloppe, les incorpore et les protège. On a vu ces dernières années Massimo Furlan « faire » successivement le champion de foot (Numéro 10), la rock star (1973) ou le super-héros [(Love Story) Superman], toujours interrogeant sans le moindre mépris – sinon avec tendresse – la culture populaire, à travers ses icônes les plus significatives. Avec Un jour, le performeur et sa dramaturge Claire de Ribaupierre entrent plus avant dans l’épaisseur du théâtre.


avec
Anne Delahaye, Diane Decker, Gianfranco Poddhige, Sun-Hye Hur, Stéphane Vecchione,
Massimo Furlan
dramaturgie Claire de Ribaupierre
scénographie Massimo Furlan
création lumière Antoine Friderici
création musique Stéphane Vecchione
création son Philippe De Rham
régie plateau Hervé Jabveneau
costumes Séverine Besson
maquillage Julie Monot


 

 


Acheter

mercredi 3 et jeudi 4 décembre à 20:30
maison de la culture salle Jean-Cocteau
durée 1 heure 30 environ



Facebook
Twitter