Gainsbourg Symphonique

Musique

Création 2016


Gainsbourg Symphonique

Jane Birkin

Avec l’orchestre d’Auvergne


Jane Birkin est sans aucun doute l’Anglaise préférée des Français, fragile et forte à la fois, fidèle à ses amours et à ses principes, engagée dans des combats qu’elle mène discrètement ou publiquement, étonnante actrice qui a traversé tous les genres cinématographiques, ne se reniant jamais, toujours curieuse d’aventures nouvelles. Nul n’ignore ses années de vie commune avec Serge Gainsbourg, compositeur et interprète de génie qui n’a cessé de se renouveler, en faisant siennes des formes musicales venues d’ailleurs, sensible aux influences du temps, artiste provocant qui n’a jamais cherché à dissimuler ses angoisses, ses fractures, ses désirs ni ses plaisirs. Pour elle, il a composé de merveilleuses chansons dont elle offre sur scène depuis plus de trente ans, dans une sorte d’intimité partagée avec le public, une interprétation incomparable car profondément personnelle des mélodies de son pygmalion. Performances sans cesse réinventées pour, dit-elle, « donner un souffle de nouveauté à chaque concert ». Présentés sur tous les continents, ses récitals se composent de chansons choisies dans l’immense répertoire de Serge Gainsbourg – 485 titres recensés –, en fonction du moment et des envies. Celui qu’elle propose aujourd’hui est né d’une rencontre faite au Japon. Venue chanter à Tokyo pour les victimes et les survivants sinistrés de Fukushima, elle y a rencontré le pianiste Nobuyuki Nakajima, compositeur et interprète, qui lui a proposé des arrangements si « délicats et émouvants » qu’elle a eu envie de prolonger ces instants, en souvenir de Serge Gainsbourg, pour lequel la musique classique était une éternelle inspiration. C’est ainsi qu’elle s’est engagée dans cette création d’envergure qui associe la magie d’un Mendelssohn ou d’un Messiaen à des airs de jazz, de fantaisie et de charme. Pour ce moment de cœur unique, elle est accompagnée par l’orchestre d’Auvergne augmenté pour l’occasion de dix-huit musiciens. 


Direction artistique Philippe Lerichomme

Arrangements et piano Nobuyuki Nakajima, Jane Birkin 

Avec l’orchestre d’auvergne 

Direction Geoffrey Styles

 


Acheter

Mercredi 14 décembre à 20:30

Maison de la culture

Salle Jean-Cocteau

 

En coréalisation avec la coopérative de mai

 

 



Facebook
Twitter