Répertoire #1

Danse

À voir en famille


Répertoire #1

kampus

mourad merzouki


Le hip-hop est né dans la rue avant de gagner la reconnaissance des milieux de la danse contemporaine et des publics et de devenir un langage essentiel pour nombre de chorégraphes. Mourad Merzouki, directeur du centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne, invite cinq chorégraphes à présenter des extraits de pièces qui ont bousculé le paysage de la danse hip-hop en France depuis le début des années 2000. Pièces de répertoire donc, témoignant des grandes étapes de l’histoire d’un mouvement qui se nourrit d’autres formes artistiques, d’autres propositions chorégraphiques, de tout ce qui peut le faire évoluer pour rester vivant et dynamique. Toutes les propositions ici réunies se construisent autour de thèmes différents, représentatifs des parcours individuels des artistes invités. Pour Kader Attou dans Douar, c’est une interrogation sur les rapports entre la France et l’Algérie, sur cette mémoire commune qui a tant de mal à émerger ; pour Bouba Landrille Tchouda avec Têtes d’affiches, c’est une réflexion sur un monde moderne où l’on se croise sans se voir ; une recherche sur l’équilibre des corps pour In the Middle de Marion Motin, chorégraphe de Stromae et de Christine and The Queens, qui aime mêler danse classique et contemporaine ; un travail sur la musique électronique dans Bliss et sur le très classique Boléro de Ravel pour Urban Ballet, deux pièces d’Anthony Egéa. En tant que chorégraphe « invitant », Mourad Merzouki propose quant à lui quatre de ses pièces créées entre 2001 et 2008, traversant le souvenir des aires de jeux de son enfance (Terrain Vague), les croisements d’univers qu’il affectionne (10Versions), les chemins d’une création (Tricôté) et sa rencontre avec de jeunes danseurs brésiliens de capœira (Agwa). Répertoire # 1 dévoile les multiples facettes d’un art d’une étonnante richesse.


Pièce pour 30 danseurs

 

Direction artistique Mourad Merzouki

Assistant chorégraphique Kader Belmoktar

Chorégraphes invités Kader Attou, Anthony Egea,

Marion Motin, Bouba Landrille Tchouda

Lumières Cécile Robin assistée de Yoann Tivoli

Scénographie Benjamin Lebreton

Costumes Nadine Chabannier

 


Autour du spectacle

Entre ciel et terre (60 min)

d’Éric Elléna

Mercredi 23 novembre à 18:00

Salle Georges-Conchon (rue Léo-Lagrange)

Séance en partenariat avec le festival du 

film documentaire traces de vies, l’itsra 

et l’association des amis de Traces de vies. 

Tarifs du festival 


Acheter

Jeudi 24, vendredi 25 

et samedi 26 novembre à 20:30

Maison de la culture

Salle Jean-Cocteau

Durée 1 heure



Facebook
Twitter


> Teaser du spectacle