Vangelo

Théâtre


Vangelo

PIPPO DELBONO


C’est de sa vie que Pippo Delbono fait la matière de son théâtre. De ses engagements, de ses rencontres et ses voyages, de ses angoisses, de ses enthousiasmes, de ses fidélités affectives, de ses interrogations et de ses certitudes. Il s’expose sur scène en chef d’orchestre d’une troupe de compagnons de route qui, avec lui, emmènent les spectateurs dans les rêveries ou les indignations d’un homme en perpétuelle écoute de son temps, en perpétuelle résistance contre ce qu’il ne supporte pas : les injustices et l’inhumanité grandissante qui nous débordent. Un théâtre peuplé d’images et de sons, de corps, de rires et de larmes, de tout ce qui peut nous toucher dans notre intimité, pour partager avec lui sa révolte ou son apaisement. Toujours malicieux, Pippo Delbono propose avec Vangelo (Évangile) une réflexion qui déborde largement le cadre des écritures saintes, pour questionner le monde dans ses imperfections, ses drames, ses conflits. Homme parmi les hommes, il fait nôtres ses colères, nous menant des rues que nous traversons quotidiennement à ces camps de réfugiés qui se multiplient. Nous y rencontrons nos contemporains, nous sommes émus, nous rions, nous pleurons face au mélodrame de la vie tel que nous le présente Pippo Delbono. Toujours tendre, toujours irrespectueux, toujours fidèle à « son » communisme généreux, il envahit le plateau du théâtre sur lequel il projette des images de films qu’il a tournés pendant ses nombreux voyages à travers les continents. L’homme sans foi qu’il est devenu, invoquant avec douceur cette mère croyante qui lui demandait d’adresser un « message d’amour » à ses spectateurs, donne une messe « laïque » qui célèbre la fraternité et la bienveillance.


Spectacle en italien surtitré

 

Texte, mise en scène, images et films 

Pippo Delbono

Musiques originales digitales pour orchestre

et chœur polyphonique Enzo Avitabile

Scénographie Claude Santerre

Création lumières Fabio Sajiz

Costumes Antonella Cannarrozi

Avec

Les acteurs de la Compagnie Pippo Delbono

et du Théâtre national croate de Zagreb

 


Autour du spectacle

Cycle Nouveau cinéma italien
du 6 au 14 mars au cinéma Les Ambiances – 7, rue Saint-Dominique

 

projection spéciale de Sangue, le lundi 13 mars à 20:00 en présence de Pippo Delbono
tarif spécial à 5,70€ avec la carte d’abonné 2016-2017 de la Comédie

 

En partenariat avec le cinéma Les Ambiances, la Comédie de Clermont vous propose de découvrir ou redécouvrir deux documentaires de Pippo Delbono et deux films dont il est le comédien principal.

Sangue, de Pippo Delbono (1h32 – 2014)
Sangue raconte l’histoire d’une étrange rencontre : celle de l’acteur et metteur en scène Pippo Delbono avec Giovanni Senzani, ex-leader des Brigades rouges. Une rencontre où s’entremêlent les histoires de deux femmes : Margherita, la mère de Pippo, catholique fervente, et Anna, l’épouse de Giovanni, opposée à la lutte armée depuis toujours, qui a décidé d’attendre son mari pendant ses vingt trois ans de prison. Deux femmes gagnées par la maladie qui meurent à quelques jours de distance, laissant derrière elles deux hommes seuls, soudain blessés et vulnérables…

Amore carne, de Pippo Delbono (1h15 – 2013)
Au fil des voyages, la petite caméra de Pippo Delbono saisit des instants uniques, rencontres avec des témoins connus ou moins connus qui disent (ou dansent) leur vision de l’univers. Parfois la caméra tourne en cachette. Parfois elle capte des instants d’avant la catastrophe – comme le tremblement de terre de L’Aquila. Ou d’après, comme à Birkenau. Les rencontres de Pippo Delbono (avec sa mère, ses amis, ses inconnus) sont autant d’images du monde. La caméra nous dit l’amour. La poésie. Et la chair. Avec ce que cela comporte de passions, d’ombres, de douleurs, de tragédies et d’humour.

Mezzanote, de Sebastiano Riso, avec Pippo Delbono (1h34 – 2015)
Parce qu’il est différent, Davide, adolescent androgyne de 14 ans, est persécuté par son père. Il décide de quitter le foyer familial pour trouver refuge à la Villa Bellini, un parc de Catane. Ce parc est un monde en soi, habité par des marginalisés que la ville préfère ignorer. Au moment où son passé le rattrape, Davide va devoir prendre seul la décision la plus dure de sa vie, sans aucune échappatoire.

Io sono l’Amore, de Luca Guadagnino, avec Pippo Delbono et Tilda Swinton (1h58 – 2010)
Dans la propriété des Recchi, riche famille d’industriels milanais, Emma coule des jours monotones, enfermée dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, elle fait la connaissance d’Antonio, surdoué en cuisine et meilleur ami de son fils. Leur rencontre déclenche des passions longtemps réprimées et conduit Emma sur le chemin d’un retour à la vie.

 

Les dates et horaires précis des projections sont à retrouver sur le site
du cinéma Les Ambiances www.cinema-lesambiances.fr

 


Acheter

Mardi 14 et mercredi 15 mars à 20:30

Maison de la culture

Salle Jean-Cocteau

durée 1 heure 50



Facebook
Twitter


> Teaser du spectacle