théâtre
avec vos ados
LE BOURGEOIS GENTILHOMME
COMÉDIE-BALLET DE MOLIÈRE
JÉRÔME DESCHAMPS
LUNDI 9, MARDI 10, MERCREDI 11, JEUDI 12, VENDREDI 13 MARS À 20:00
maison de la culture salle jean-cocteau

BORD DE PLATEAU JEUDI 12 MARS À L’ISSUE DE LA REPRÉSENTATION

C’est avec délectation que Jérôme Deschamps s’empare de ce bourgeois gentilhomme qu’il incarne en l’éclairant d’un jour nouveau, sur la partie musicale composée par Lully, interprétée par les musiciens de l’Académie accompagnés des solistes des Musiciens du Louvre. Derrière ce qui peut apparaître comme une caricature, il veut trouver la vérité de cet homme rêvant d’échapper à son monde étriqué pour en intégrer un autre, celui de la classe dominante, cette aristocratie qui se veut être l’apanage de la distinction, de  l’élégance et de la culture. C’est ce désir

Lire la suite...

profond qui anime Monsieur Jourdain, le bourgeois à peine éduqué qui veut, comme un néophyte, ouvrir sa maison aux Arts et aux Belles Lettres. Seul et perdu dans son rêve de noblesse, aveugle face à ceux qui le dupent, il devient, par son fol émerveillement devant le paradis qui s’annonce, un être émouvant dont on rit bien sûr, mais hors de tout mépris, rejoignant pour notre plus grand plaisir la galerie des personnages inoubliables inventés par Jérôme Deschamps au fil des ans et des spectacles.

Molière est comme un ami sur lequel on peut toujours compter pour nous divertir et nous éclairer sur les tréfonds de l’âme humaine. Toujours présent sur les scènes de théâtre, toujours d’actualité, toujours vivant en somme, échappant par son génie particulier à la momification ou  à l’oubli. C’est son humanité profonde, son regard perçant et sa  bouffonnerie non dénuée de cruauté qui nous touchent et nous font rire sans honte car il avait compris comme Rabelais avant lui, que « le rire est le propre de l’homme ». Ce rire qui surgit dans toutes ses comédies, dévoilant sans répit les mœurs de son temps, à travers des figures d’archétypes sociaux devenues des références.

La presse en parle

« Le Bourgeois gentilhomme » de Deschamps parvient, pour le plus grand enchantement des spectateurs et dans le respect des oeuvres de Molière et Lully, à faire joyeusement fusionner art dramatique, danse, chant et musique interprétée par les Musiciens du Louvre, spécialistes du répertoire baroque, sous la direction de Marc Minkowski.  — Le Point

« Le créateur des Deschiens s’empare du Bourgeois gentilhomme. Accompagné par l’Académie des Musiciens du Louvre, il endosse les habits de Monsieur Jourdain et signe une comédie-ballet loufoque qui résonne comme un rêve. »

rencontre
mercredi 11 mars à 13:00

Avec le metteur en scène Jérôme Deschamps
Un moment d’échange et de découverte autour des costumes et de leur utilisation dans son travail de mise en scène.
Maison de la culture salle Jean-Cocteau

bord de plateau
jeudi 12 mars

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du jeudi 12 mars.
Les bords de plateau sont faits pour échanger sur le spectacle avec les équipes artistiques juste après certaines représentations. Ils sont animés par Sylvia Courty, codirectrice de Boom’Structur, pôle de recherche et d’accompagnement pour jeunes créateurs en art de la scène

enregistrement
Jeudi 12 mars : l’aire libre de Jérôme Deschamps

Il sera question de son rôle dans Le Bourgeois gentilhomme, de sa passion pour la musique, de son parcours de comédien et metteur en scène. Avec un live surprise
L’Aire libre
la nouvelle Webradio de La Comédie, pour être au plus près des artistes. Une émission animée par Jean-Marc Grangier, directeur de La Comédie, pour un tête à tête de 45 minutes avec les artistes de la programmation. En partenariat avec France Bleu Pays d’Auvergne

En savoir plus
Brochure1920 Def Ultim22
Durée 3H AVEC ENTRACTE

Mise en scène de Jérôme Deschamps Direction musicale Marc Minkowski, Thibault Noally et David Dewaste • Avec Flore Babled, Lucile / Jean-Claude Bolle Reddat, Maître de Philosophie / Sébastien Boudrot, Maître de musique, Tailleur / Vincent Debost, Covielle, Maître d’armes / Jérôme Deschamps, Monsieur Jourdain / Pauline Deshons, Dorimène / Aurélien Gabrielli, Cléonte / Guillaume Laloux, Dorante, Maître de danse / Josiane Stoleru, Madame Jourdain / Pauline Tricot, Nicole • Avec Les Musiciens du Louvre L’Académie des Musiciens du Louvre, en partenariat avec le Jeune Orchestre de l’Abbaye et le conservatoire à rayonnement régional de Paris • Chef David Dewaste • Violons 1 Geneviève Staley-Bois, Laurent Lagresle • Altos Maialen Loth, Alba Encinas, David Glidden • Violoncelle Elisa Joglar • Hautbois Guillaume Cuiller • Basson Arnaud Condé • Percussions David Dewaste • Clavecin Mathieu Dupouy • Luth Kseniya Ilicheva • Ainsi que les chanteurs Sandrine Buendia (soprano), Paco Garcia (haute-contre), Lisandro Nesis (ténor), Jérôme Varnier (basse), et les danseurs Pierre Guilbault, Maya Kawatake Pinon, Léna Pinon Lang, Antonin Vanlangendonck • Décor Félix Deschamps • Costumes Vanessa Sannino • Chorégraphie Natalie van Parys • Lumières François Menou • Assistants à la mise en scène Sophie Bricaire, Damien Lefèvre • Conception Perruques Cécile Kretschmar • Accessoires Sylvie Châtillon • Assistante décor Isabelle Neveux • Assistante costumes Karelle Durand • Chef atelier costumes Lucie Lecarpentier • Chefs de chant Ayumi Nakagawa, Lisandro Nesis • Régie Générale Eric Proust • Régie plateau Lionel Thomas • Habilleuses Agnès D’At, Barbara Hooijmeijer • Perruquières Cécile Larue et Caroline Vlieghe • Régie lumière Valentin Mouligné, Julien Cocquet • Effets son Nicolas Rouleau • Fabrication marionnette banquet Laurent Huet, Alexandra Leseur-Lecocq • Production Julia Lenze • Administration Marie-Lorraine Lasalle • Assistante de production Joséphine Levrey • Coproduction La Comédie de Clermont • Le spectacle est soutenu par l’Île de France et la Spedidam

Production Compagnie Jérôme Deschamps Coproduction Printemps des Comédiens – Montpellier, Opéra Comique, Opéra National de Bordeaux, Opéra Royal – Château de Versailles, Musiciens du Louvre, Théâtre de Caen, Théâtre des Célestins, La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale. La compagnie Jérôme Deschamps est soutenue par le ministère de la Culture. Les Musiciens du Louvre sont subventionnés par le conseil régional Auvergne Rhône-Alpes, le ministère de la Culture – Drac Auvergne-Rhône-Alpes.