THÉÂTRE

ARTISTES ASSOCIÉS
À partir de 16 ans
Création Française  – Coproduction La Comédie de Clermont-Ferrand

Images Pour Panorama Comparution
Mardi 23, mercredi 24, jeudi 25, vendredi 26 février à 20:30
Samedi 27 février à 17:00
Durée non annoncée
Salle des Possibles
Lacomparution

Que se passe-t-il lorsqu’une famille est victime de violences policières ? Quel parcours du combattant s’engage ?

Un fait divers est très souvent le révélateur de la réalité du monde, comme une explosion qui fait surgir la face cachée d’une société. C’est à partir du matériel très riche pris dans ces drames du monde que l’auteur dramatique Guillaume Cayet et la metteuse en scène Aurélia Lüscher construisent leur œuvre, faisant fiction à partir du réel, s’entourant de chercheur.euse.s qui éclairent les problématiques pour les aborder sous un autre prisme.

Lire plus...

Après Neuf mouvements pour une cavale, plongée dans une tragédie rurale, ils imaginent le parcours d’une famille dont l’un des membres a été victime de violence policière. Une épopée familiale dont chacun tente à sa manière de rendre justice à ce fils/frère disparu. Ces « reportages » théâtraux suivent au plus près les protagonistes, toujours à hauteur d’homme, tout en évitant d’attaquer les individus pour se concentrer sur les mécanismes qui mènent aux affrontements et aux traitements judiciaires parfois inachevés. En temps réel, ce parcours tragique se déploie au gré des péripéties, mettant en lumière les non-dits, le racisme rampant, les mensonges officiels et la lutte incessante de ceux qui, librement et hors contrainte, veulent connaître la vérité. L’écrivain Georges Bataille pensait que « La liberté est toujours une ouverture à la révolte », elle peut donc paraître dangereuse… Mais n’est-il pas plus dangereux encore de priver les citoyens de cette liberté ?

Enquête historique autour des violences policières
Écriture, dramaturgie Guillaume Cayet
Mise en scène Aurélia Lüscher

Création 2021
Accueil en résidence du 8 au 22 février 2021

Guillaume Cayet et Aurélia Lüscher sont artistes associés à La Comédie de Clermont

Collaboration artistique Guillaume Béguin
Conseils dramaturgiques et scientifiques Mathieu Rigouste
Scénographie Salma Bordes
Son Antoine Briot
Lumière Juliette Romens
Costumes Cécile Box
Perruques et maquillage Cécile Kretschmar
Regards dramaturgiques Pierre Chevallier, Christian Giriat
Avec la complicité et les regards de Farid El Yamni et du comité Justice et Vérité pour Wissam
Construction décor MC93 – maison de la culture de Seine-Saint-Denis

Avec Cécile Bournay, Nanténé Traoré, Karim Fatihi, Samira Sedira, Charly Breton, William Edimo, Maïka Louakairim
Chant, musique live Marc Nammour et Valentin Durup de La Canaille

> Productions - Coproductions

Production La Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche, Le Désordre des choses
Coproduction La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale, MC 93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis, CDN de Normandie-Rouen
Avec le soutien de Le Grand Parquet – Maison d’artistes associée au théâtre Paris-Villette, La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Théâtre Ouvert – Centre national des dramaturgies contemporaines à Paris
Avec le soutien du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national
Diffusion La Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche, Karine Bellanger – bora bora productions
Le projet est lauréat des « Résidence Sur Mesure » 2020 de l’Institut français
La compagnie Le Désordre des choses est associée à La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale, depuis 2019 et à la Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche pour la saison 2020/21

une enquête historique

“Sur cette nouvelle création, nous avons entamé un partenariat avec le sociologue Mathieu Rigouste, chercheur indépendant en sciences sociales et militant anti-sécuritaire. Cette collaboration a fortement influencé le travail d’écriture.“ Aurélia Lüscher

Artistes associés
Aurélia Lüscher et Guillaume Cayet

Installés dans une ferme à Ennezat dans le Puy-de-Dôme, ils ont choisi de développer des projets qui lient intimement théâtre politique et dramaturgie poétique. À partir de textes contemporains, ils ont développé des cycles thématiques sur le post-colonialisme, les violences policières et la ruralité, mènent depuis plusieurs années un travail territorial en créant des liens avec des associations, des écoles, des étudiants, des groupes de théâtre, et multiplient les formes artistiques dans des lieux non-théâtraux. Ils sont artistes associés à La Comédie depuis juin 2019

+