THÉÂTRE

À partir de 14 ans

Images Pour Panorama 222
Mercredi 10, jeudi 11 et vendredi 12 mars à 20:30
Samedi 13 mars à 17:00
Durée 1 heure 30
Salle des Possibles
Sentinelles

Trois destins, trois regards sur ce qui fait une vie d’artiste, trois façons d’être au monde et de réagir aux bouleversements qui traversent notre société.

Toutes les académies musicales, les prestigieuses écoles, les conservatoires, sont habités par de jeunes musiciens à la vocation précoce, que le travail acharné et l’indubitable talent ont conduit dans ces établissements, passage obligatoire pour espérer trouver une place dans l’élite des interprètes, celle qui est reconnue internationalement. Les trois pianistes Ethan, Swan et Raphael, dont Jean-François Sivadier s’est inspiré. Ils y ont tissé des liens d’amitiés, de travail, d’exigence, mais aussi des habitudes de compétition quasi permanente. C’est au milieu de ces contradictions qu’ils mènent leur vie et leur carrière, dissemblables de par leur histoire propre et leurs qualités personnelles, mais unis par ces années d’apprentissage et ce combat commun pour être le meilleur.

Lire plus...

Sur les pas de Thomas Bernhard et de son roman Le Naufragé, dont il s’est inspiré pour construire son propre récit, c’est ce questionnement, ce « rapport secret que chaque artiste entretient avec le monde » et avec lui-même que le metteur en scène veut faire entendre. Que doit-il sacrifier de ses idéaux pour être le meilleur ? Comment vivre sa vie d’artiste, quand l’amitié a du mal à résister aux rivalités, quand on se sait talentueux, virtuose même, mais éloigné de ce qui fait le « génie », dont les générations futures se souviendront ? Troublante et énigmatique, d’une profonde humanité, la pièce veut dire avec force la beauté et la complexité d’une vie vouée à une pratique artistique exigeante et parfois destructrice.

Texte, mise en scène et scénographie Jean-François Sivadier
Création 2021

Regard chorégraphique Johanne Saunier
Composition Benjamin Laurent
Lumières Jean-Jacques Beaudouin
Son Jean-Louis Imbert
(en cours)

Avec Vincent Guédon, Julien Romelard, Samy Zerrouki

> Productions - Coproductions

Production MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
Coproduction Compagnie Italienne avec Orchestre, Le Bateau Feu – SN de Dunkerque
Avec le soutien du ministère de la Culture

> Biographie

Après son passage au Centre Théâtral du Maine où il travaille avec André Cellier et Didier-Georges Gabily, Jean-François Sivadier intègre l’école du Théâtre National de Strasbourg. Il en sort en 1986 et joue rapidement sous la direction de Didier-Georges Gabily, Alain Françon, Laurent Pelly, Stanislas Nordey, Jacques Lassalle, Daniel Mesguisch, Christian Rist, Dominique Pitoiset, Serge Tranvouez, Yann-Joël Collin etc…
En 1996, il écrit, met en scène et interprète Italienne avec Orchestre à la MC2: Grenoble puis à l’Opéra de Lyon, l’Opéra Comique et au Théâtre du Châtelet, et termine la mise en scène du diptyque de Molière Dom Juan / Chimère de Didier-Georges Gabily, suite au décès de ce dernier. Artiste associé au Théâtre National de Bretagne dès 2000, il y porte à la scène de nouvelles versions de ses pièces Italienne avec Orchestre (2003), renommée Italienne scène et orchestre – qui obtient le Grand Prix du Syndicat de la critique – et Noli me tangere (2011), créée à l’origine en 1998 pour le Festival Mettre en scène. Parmi les autres mises en scène réalisées pour le Théâtre National de Bretagne, Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (2000), La Mort de Danton de Büchner (2005) – pour lequel il obtient un Molière –, La Dame de chez Maxim de Feydeau (2009), Le Misanthrope (2015) et Dom Juan de Molière (2016). Toutes ces productions bénéficient d’une tournée nationale et d’une série de représentations parisiennes.

Habitué du Festival d’Avignon, Jean-François Sivadier y présente entre autres La Vie de Galilée de Brecht, Le Roi Lear de Shakespeare (2007) mais aussi Partage de Midi de Claudel (2008), en collaboration avec Gaël Baron, Nicolas Bouchaud, Charlotte Clamens et Valérie Dréville. Depuis 2004, il travaille régulièrement avec l’Opéra de Lille, où il met en scène Madame Butterfly (2004), Wozzeck (2007), Les Noces de Figaro (2008), Carmen (2010), Le couronnement de Poppée (2012) et Le Barbier de Séville (2013). Au festival d’Aix-en-Provence, il met en scène en 2011 La Traviata (qui entre au répertoire du Staatsoper de Vienne) et en 2017 Don Giovanni.
En 2019, il crée Un ennemi du peuple d’Henrik Ibsen, présenté à l’Odéon – Théâtre de l’Europe.

> Jean-François Sivadier à La Comédie

2003 La Vie de Galilée • 2007 Le Roi Lear • 2013 Le Misanthrope • 2019 Un ennemi du peuple