ARTISTES ASSOCIÉS

Antoine + manuel
Graphistes et designers
antoineetmanuel.com

 

Graphistes et designers à la renommée internationale, Antoine et Manuel créent depuis douze ans l’identité graphique de la Comédie – programmes, affiches, site… – laissant l’empreinte durable et toujours innovante d’un style reconnaissable entre tous. Antoine Audiau et Manuel Warosz commencent à travailler ensemble au début des années 1990 et fondent à Paris leur atelier de création. Curieux de tout, l’un et l’autre imaginent des expressions visuelles singulières et personnelles, parfois chacun de leur côté, souvent en les combinant. Comme d’autres tandems mythiques – Gilbert et George, Pierre et Gilles –, ils ont su se forger une identité propre très forte et déjà reconnue par les grandes institutions culturelles, en témoigne l’exposition carte blanche que leur confie le Musée des arts décoratifs à Paris en 2009. Premiers francs-tireurs de l’ordinateur, ces virtuoses de l’ère virtuelle associés à la « french touch » s’approprient images, dessins, typographies pour mieux les transgresser. Il y a des éclaboussures d’enfance dans cet art, de la gouache et des étiquettes d’école, des griffonnages au stylo et des collages, des figures échappées d’un kaléidoscope imaginaire. Cette exubérance généreuse a le sens de la mise en scène et sert souvent d’autres causes. Leur œuvre caméléon s’amuse à révéler l’univers de la danse contemporaine pour le centre chorégraphique national de Tours puis d’Angers, les expositions de la Collection Lambert en Avignon, la haute couture selon Christian Lacroix. Ce dernier les définit d’ailleurs volontiers en ces termes : « Ils sont toujours ailleurs, mieux et plus loin que ce qu’on attend. Ils écrivent bien les balbutiements du troisième millénaire, esthétique exacerbée hype avide, auto création. Mais aussi candeur “cybernaïve”, jeux d’enfance, caprices hypercréatifs. » Ils se passionnent également pour le mobilier et revisitent le quotidien en créant des meubles et des aménagements intérieurs qui allient intimement volume, design et graphisme.
Pendant l’été 2010, la galeriste clermontoise Claire Gastaud leur a ouvert son lieu pour une carte blanche présentant leurs œuvres, retravaillées et personnalisées, pour la première fois au sein d’une galerie d’art contemporain. Depuis ils sont régulièrement présentés lors des expositions conçues par la galeriste.

 

 

 

 


Jean-Louis Fernandez
Photographe
photo.lacomediedeclermont.com

 

Photographe de scène passionné par le spectacle vivant, Jean-Louis Fernandez est associé à la Comédie depuis 2002. Au fil des saisons, il accompagne les accueils d’artistes et dresse un témoignage vivant de leur passage à Clermont-Ferrand. Attentif au temps suspendu d’avant ou d’après spectacle, il capte des moments qui ne sont habituellement pas livrés au regard des spectateurs, comme ceux des répétitions, de la concentration ou au contraire de la détente, des instants d’intimité saisis avec pudeur et respect. Fabienne Arvers, journaliste aux Inrockuptibles, dit de ses portraits photographiques qu’ils ont « l’art de gratter derrière le miroir et l’apparence des choses, pour atteindre à l’intériorité, à cet accord parfait et fugace entre un cadre, un décor, une lumière et un corps, une pose, un regard. »

 

Jean-Louis Fernandez est par ailleurs un fidèle complice de plusieurs grands artistes tels que Stanislas Nordey,  Les Possédés, Christophe Honoré, Akram Khan, Emmanuel Demarcy-Mota, Richard Brunel, Pippo Delbono, James Thierrée , Johanny Bert, ainsi que des équipes artistiques de La Comédie  de Valence , centre dramatique national Drôme-Ardèche, de l’Opéra de Lyon . Ses reportages ont fait l’objet de quatre publications : Kontakthof, une pièce de Pina Bausch avec dames et messieurs de plus de 65 ans (2007), Cia Pippo Delbono, El Teatro de la Rabia (2005), un livre témoignage sur l’émergence de la danse belge, Latrinité, histoires d’apprentissage (2001) et Instantanés, qui revient sur plus de dix années de son parcours photographique (2012). Certains de ses reportages ont également été présentés lors des soirées de projections du Festival international de photojournalisme Visa pour l’image à Perpignan.


INSTANTANÉS
De Jean-louis Fernandez,
Préface Wajdi Mouawad
Septembre 2012
Format 15,5 x 21 cm, 252 pages, 305 photographies
Français
25 euros
En vente à la billetterie de la Comédie
ou par correspondance (+ 4 euros de frais de port)