sacre # 197 ET sacre # 2

Danse


Vaslav Nijinski — Igor Stravinsky
dominique brun


De la chorégraphie du Sacre de Nijinski, créée à Paris en 1913 et presque aussitôt considérée comme un événement décisif dans l’histoire de la danse, sinon de la modernité, il ne reste que de maigres fragments, tels les dessins d’époque de Valentine Gross-Hugo, des articles de journaux ou de rares annotations sur des partitions musicales. C’est dans ce vide initial que s’est aventurée la chorégraphe Dominique Brun, dont le travail a toujours associé l’histoire de la danse et la composition chorégraphique. Il en résulte deux Sacre(s), en tous points opposés et cependant indispensables l’un à l’autre. Le premier porte le numéro 197, parce qu’il s’agit de la 197e version identifiée du Sacre depuis sa naissance (citons pour mémoire ceux de Martha Graham, de Pina Bausch ou de Maurice Béjart). La nuit le noir, sur la scène. On distingue quelques figures mouvantes, figures clandestines ou fantômes. La nuit le rêve. Peu à peu, on reconnaît des postures, le placement des mains, une manière de tourner les jambes vers l’intérieur, illustratifs de l’écriture de Nijinski. Brefs instants, éclats minuscules ou citations. Car chacun des sept interprètes – dont six sont chorégraphes – se raconte son Sacre intime, joue avec les traces dont il dispose, les absorbe dans son langage qu’il semble construire en même temps. L’autre Sacre, qui porte le numéro 2, donne à voir une recréation de la version d’origine de Nijinski, avec trente danseurs. Cette fois, la subjectivité cède le pas à l’histoire de la danse. Non pas une histoire reproduite à l’identique – cette histoire est à jamais perdue – mais amoureusement reconstruite et réinterprétée par Dominique Brun.


pièce pour 7 danseurs

Sacre # 197
conception et écriture chorégraphique Dominique Brun
d’après Vaslav Nijinski et les dessins de Valentine Gross-Hugo
écriture musicale Juan Pablo Carreño d’après Igor Stravinsky
interprétation des musiques Marine Beelen
lumières Sylvie Garot
costumes La Bourette

pièce pour 30 danseurs

Sacre # 2
chorégraphie Dominique Brun assistée de Sophie Jacotot
musique Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky
lumières Sylvie Garot
costumes Laurence Chalou



Acheter

jeudi 15 janvier à 20h30
maison de la culture salle Jean-Cocteau
durée 1 heure 55 avec entracte



Facebook
Twitter