musique

tout public

durée 1h20
salle
l’Horizon
Orchestre national d’Auvergne

Croisière musicale

vendredi 7
janvier
20:30

Billet unité
Orchestreauvergne Visuel©antoine+manuel

Cette soirée franco-russe associe répertoire et pièces nouvelles et met à l’honneur l’esprit de jeunesse, les liens de filiation et de compagnonnage musicaux d’un orchestre de premier plan, au rayonnement international. Certains sont déjà anciens, puisqu’on y retrouve Roberto Forés Veses, à la direction musicale depuis plusieurs années. D’autres sont plus neufs, comme le jeune Alexandre Kantorow, fils de Jean-Jacques Kantorow et lauréat, il y a deux ans, du prestigieux prix Tchaïkovski. Le Concerto pour piano, trompette et orchestre n°1 de Chostakovitch mêle l’élégance et la désinvolture d’un compositeur à succès de moins de trente ans réclamant «le droit de rire y compris dans la musique sérieuse» et adressant plusieurs pieds de nez à la tradition musicale. La Sinfonietta de Roussel possède elle aussi une jeunesse mordante qui évoque parfois Prokofiev et surprend chez un compositeur pourtant déjà âgé. Plus rare, la Symphonie n°2 de Mieczyslaw Weinberg, est l’occasion pour Roberto Forés Veses de se pencher sur un compositeur russo-polonais injustement méconnu, souvent décrit comme l’égal de son grand ami Chostakovitch.

Un mélange d’influences se donne à entendre dans cette œuvre au souffle superbe où se décèle une audace de composition toute personnelle.

Distribution

Direction Roberto Forés Veses


Piano Alexandre Kantorow
Trompette Lucienne Renaudin Vary


Programme
Albert Roussel – Sinfonietta
Dmitri Chostakovitch – Concerto pour piano n°1, opus 35, en ut mineur
Mieczyslaw Weinberg – Symphonie n° 2, opus 30

 


Premiers violons : Guillaume Chilemme (violon solo), Yoh Shimogoryo (violon cosoliste), Lina Octeau, Raphaël Bernardeau, Marta Petrlokova, N.C. (violons)
Seconds violons : Harumi Ventalon (violon chef d’attaque), Irène Martin, Philippe Pierre, Louis-Jean Perreau, Robert McLeod (violons)
Altos : Cyrille Mercier (alto solo), Baptiste Vay, Isabelle Hernaïz, Cédric Holweg (altos)
Violoncelles : Jean-Philippe Martignoni (violoncelle solo), Takashi Kondo, Hisashi Ono, Adrien Chosson (violoncelles)
Contrebasses : Marc-Antoine Bonnomi (contrebasse solo), Laurent Bécamel (contrebasse)

 


Production Orchestre national d’Auvergne
Coréalisation La Comédie de Clermont